29 janvier 2020 | Local, Systèmes autonomes (Drones / E-VTOL)

Laflamme Aéro reçoit 2 millions de dollars en capital de risque

Un produit novateur développé au Québec

Saint-Joseph-de-Coleraine, 29 janvier 2019 — L'entreprise Laflamme Aéro, située dans la région de Thetford Mines, annonce la conclusion d'une ronde de financement de 2 millions de dollars à laquelle participent Investissement Québec, Anges Québec et Anges Québec Capital. Des investissements qui tombent à point pour l'entreprise qui s'apprête à commercialiser son drone LX300 dès 2020, le premier appareil au monde de type hélicoptère sans pilote capable de transporter des charges de 90 kilos.

« Le LX300 est l'un des plus gros drones civils au monde. Avec ses 300 kilos, il se distingue principalement par sa polyvalence, sa capacité à transporter de lourdes charges et son autonomie de vol de huit heures. Cet investissement de 2 millions de dollars nous permet à présent de propulser et de faire connaître notre produit vers les grands marchés nationaux et internationaux », explique Enrick Laflamme, ingénieur, cofondateur et président de Laflamme Aéro, entreprise qu'il a fondée avec son frère David également ingénieur et vice-président ingénierie de l'entreprise en pleine croissance.

Outre le déploiement commercial du LX300, les nouveaux investissements annoncés aujourd'hui permettront de soutenir l'amélioration des infrastructures de l'entreprise et l'implantation d'une chaîne de montage, l'ajout de nouvelles ressources pour soutenir la croissance de Laflamme Aéro, ainsi que la continuité en recherche et développement de nouveaux produits.

Développé par l'entreprise familiale depuis 2013, le LX300 est un produit novateur destiné tant aux secteurs privé que commercial, militaire ou gouvernemental. Très versatile, l'appareil peut être muni de caméras de surveillance ou encore transporter du matériel sur de longues distances, pour approvisionner un secteur difficilement accessible par exemple. Le LX300 a relevé avec succès les nombreux essais en vol et autres manœuvres délicates de décollages et d'atterrissages au cours des deux dernières années.

« Il a tous les avantages d'un hélicoptère, mais sans avoir besoin d'un pilote. Il est muni d'un système de rotor en tandem (deux hélices), permettant le décollage et l'atterrissage à la verticale et une grande stabilité. Tous ces éléments et la qualité de conception en font un produit extrêmement fiable et dont les coûts opérationnels sont compétitifs », ajoute M. Laflamme.

Soutenir l'innovation en région

« Laflamme Aéro a développé une technologie efficace et unique, qui démontre l'excellence du Québec en matière d'innovation. Nous sommes fiers de soutenir une jeune entreprise aéronautique de pointe établie dans la région de Chaudière-Appalaches, afin de lui permettre d'être compétitive dans les différents secteurs ciblés afin de tirer son épingle du jeu dans un marché mondial de plusieurs milliards de dollars », soutient M. Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation.

« Un secteur fort compétitif comme l'aéronautique exige des investissements majeurs en recherche et développement de la part des entreprises, et ce, sur plusieurs années, avant d'en arriver au stade de précommercialisation. Dans le cadre du mandat élargi que lui confie le gouvernement, Investissement Québec entend déployer des efforts particuliers pour financer et accompagner les entreprises des régions non urbaines comme Laflamme Aéro. Nous souhaitons faire la différence afin d'atténuer les lacunes décelées lors des stades critiques où les niveaux de risque-rendement sont souvent jugés trop élevés pour intéresser certains acteurs privés », précise M. Guy LeBlanc, président-directeur général, Investissement Québec.

Précisons que Laflamme Aéro bénéficie du soutien de Transport Canada dans le développement d'une certification adaptée selon les plus hauts standards, ainsi que de l'entreprise General Dynamics Mission Systems, une des plus grandes entreprises de défense et de sécurité au Canada, avec qui l'entreprise de Chaudière-Appalaches a récemment signé un accord de coopération afin de promouvoir le LX300 auprès des grands joueurs en défense et en sécurité au Canada et à l'international.

À propos de Laflamme Aéro

Fondée en 2006, Laflamme Aéro est une entreprise familiale située à
St-Joseph-de-Coleraine dans la région de Thetford Mines au Québec dirigée par les frères David et Enrick Laflamme, tous deux ingénieurs et passionnés d'aviation. L'entreprise se spécialise dans le développement d'hélicoptères à rotors en tandem, dont le LX300 qui sera commercialisé dès 2020. Laflamme Aéro possède également une division de
génie-conseil, Laflamme Ingénierie, qui réalise des projets d'ingénierie mécanique en sous-traitance pour des entreprises du secteur aérospatial, énergétique et manufacturier.

À propos d'Investissement Québec

Investissement Québec a pour mission de favoriser la croissance de l'investissement au Québec, contribuant ainsi au développement économique et à la création d'emplois, et ce, dans toutes les régions. La Société met au service des entreprises une gamme complète de solutions financières, notamment des prêts, des garanties de prêt et de l'investissement en capital-actions, afin de les soutenir à tous les stades de leur développement. De plus, elle est responsable de l'administration de mesures fiscales et de la prospection d'investissements à l'étranger.

À propos d'Anges Québec

Fondé en 2008, Anges Québec est un réseau de plus de 250 anges investisseurs qui ont pour mission d'investir et de s'investir dans des entreprises québécoises innovantes. Les membres du réseau d'Anges Québec ont, à ce jour, investi plus de 100 M$ dans l'économie québécoise, totalisant plus de 265 investissements dans plus de 137 entreprises innovantes. Gr'ce à son centre de développement professionnel, Anges Québec soutient ses membres dans l'acquisition constante de nouvelles connaissances et compétences inhérentes à l'investissement.

À propos d'Anges Québec Capital

Fondé en 2012, Anges Québec Capital est un fonds d'investissement de 86M$, commandité par Investissement Québec, via ses fonds propres et à titre de mandataire du Gouvernement du Québec, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), le Fonds de Solidarité FTQ et des membres d'Anges Québec. Il a pour mission d'accompagner les 250 membres d'Anges Québec dans leurs investissements. À ce jour, Anges Québec Capital a investi plus de 47M$ dans 53 entreprises innovantes, totalisant 112 transactions.

https://www-investquebec-com.cdn.ampproject.org/c/s/www.investquebec.com/amp/quebec/fr/salle-de-presse/communiques/Laflamme-Aero-recoit-2-millions-de-dollars-en-capital-de-risque.htmlLien ouvrant une nouvelle fenêtre

Sur le même sujet

  • RÉOUVERTURE DU PROGRAMME CANEXPORT PME

    21 octobre 2021

    RÉOUVERTURE DU PROGRAMME CANEXPORT PME

    Message Important à propos de CanExport PME RÉOUVERTURE DU PROGRAMME CANEXPORT PME : Le programme accepte maintenant de nouvelles demandes de financement pour une période limitée, soit du 12 octobre 2021 dès 09h00 HAE au 29 octobre 17h00 HAE. Le programme acceptera uniquement les demandes dont la date de début du projet se situe au cours de l'année fiscale en cours (2021-2022). Veuillez noter que le programme CanExport PME est très compétitif et que le budget est limité. Seul un nombre restreint de projets pourront donc être approuvés. Le programme ouvrira de nouveau en janvier 2022, pour des projets qui débuteront après le 1 avril 2022. NOUVELLES MODALITÉS : Le programme CanExport PME a modifié sa formule de partage de coûts à 50:50. Le programme offre maintenant une aide financière jusqu'à 50% des coûts admissibles, ce qui représente un financement entre 10 000$ à 50 000$ par projet. Le demandeur est responsable de fournir une contribution équivalente à 50 % des coûts admissibles de son projet (les contributions en nature ne sont pas acceptées).

  • StartAéro 360 | Les brèves de l'actualité 10 mai

    12 mai 2021

    StartAéro 360 | Les brèves de l'actualité 10 mai

    Innovation BDC Capital (5 mai) BDC Capital has launched the “Deep Tech Venture Fund” with an initial $200 million. BDC Capital has said that the fund is interested in space technology. BDC said the fund will “accelerate the development of transformational technologies in a number of sectors including quantum, electronics, photonics, foundational AI and related fields.” In addition to providing access to various funding options, BDC Capital will provide technical experts and facilitate market entry. Airbus (3 mai) Dans le cadre de son projet ZEROe, Airbus étudie trois concepts différents pour les nouveaux avions de ligne qui pourraient entrer en service autour de 2035. Le plus récent d'entre eux concerne une cellule à fuselage intégrée qui serait capable de transporter jusqu'à 200 passagers sur des vols d'environ 3 700 kilomètres. La conception s'appuie sur le modèle Maveric sur lequel Airbus travaille depuis juin 2019. La propulsion repose sur une paire de moteurs à turbine à gaz modifiés alimentés par de l'hydrogène liquide qui serait stocké et distribué via des réservoirs situés derrière la cloison arrière sous pression. Le troisième concept est un double turbopropulseur de 100 places qui comporterait des turbines à gaz modifiées alimentées à l'hydrogène et volerait sur des distances d'environ 1 852 kilomètres. Un démonstrateur d'hydrogène au sol devrait être prêt d'ici la fin de l'année. Spatial Canadian university rocketry teams (3 mai) Two Canadian university rocketry teams, Space Concordia and UBC Rocket, are achieving remarkable results in U.S. competitions. They are competing in the Base 11 Space Challenge, to design, build and launch a liquid-propelled, single-stage rocket to an altitude of 100 km by the end of this year. The prize for reaching this goal is a US$1 million. In the recently completed Preliminary Design Review, Space Concordia took first place and UBC Rocket third. Bishops University (30 avril) The Canadian Space Agency has awarded Bishops University a $1 million contract for the development of technology suitable for a microsatellite mission to explore new exoplanets. This contract is for one of seven priority technologies entitled “Enabling Technologies for the Exploration of New Worlds – microsatellite opportunity”. Drones- Advanced Air Mobility Drone Advisory Committee (6 mai) Transport Canada (TC) has announced the formation of CanaDAC, a “Drone Advisory Committee”. It will serve “as a national forum for industry stakeholders to inform priority policy and regulatory areas of focus for TC.” Wisk Aero/ Blade Urban Air Mobility (5 mai) Wisk Aero, a start-up backed by Boeing and Kitty Hawk, will supply and operate up to 30 of its eVTOLs for Blade Urban Air Mobility's passenger transportation network. Wisk was formed in 2019 when Boeing agreed to combine some of its development work on eVTOLs with a division of Kitty Hawk, the firm started by Google co-founder Larry Page and Sebastian Thrun. Directional Aviation (5 mai) Directional Aviation's OneSky Flight has acquired UK-based Halo Aviation, just months after buying New York City-based Sikorsky S-76 operator Associated Aircraft Group. Directional's longer-term goal is to jump into advanced air mobility, with these acquisitions providing “a platform for the entry into service of electric vertical take-off and landing (eVTOL) technology”. Textron (5 mai) Textron appears to have ruled out the imminent launch of an urban air mobility (UAM) vehicle, stressing that propulsion systems, and in particular battery technology, have not advanced sufficiently. Earlier this year Textron formed a new division, eAircraft, which brings together relevant expertise from its Textron Aviation, Bell and Textron Systems businesses. Volatus Aerospace (3 mai) Volatus Aerospace is to begin the manufacture of up to 1,200 units of the innovative FIXAR VTOL drone per year at its new facility at the Lake Simcoe Regional Airport in Oro, Ontario. Volatus' contribution to the venture, including in-Canada production site set-up, business development and technical support is estimated to total approximately $1 million. FIXAR is a Latvian company. Industrie Aérospatiale Héroux-Devtek (6 mai) L'entreprise québécoise Héroux-Devtek va concevoir, développer et construire le système de train d'atterrissage du nouveau jet d'affaires Dassault Falcon 10X et aussi fournir des pièces de rechange et des services après-vente à Dassault Aviation. Thales (6 mai) Thales confirme ses perspectives annuelles de chiffre d'affaires. L'entreprise indique que « la quasi-totalité des lignes de produit enregistre une croissance organique sur le trimestre ». Le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 1,9% à périmètre constant, à 3,9 milliards d'euros, et les commandes de 31% à 3,4 milliards d'euros. Rolls-Royce Pearl 10X (6 mai) The Pearl 10X that will power the Falcon 10X is based on the Advance2 engine core, combined with a “high-performance low-pressure system”. Its take-off thrust rating will be 18,000lb. It is designed to operate on 100 per cent Sustainable Aviation Fuels. The engine includes combustor tiles, manufactured using an Additive Layer Manufacturing (ALM) process. CFM International (6 mai) Lancé en juillet 2008, entré en service commercial en août 2016, le programme Leap a équipé 1 400 appareils avec trois modèles de moteurs, le Leap-1A, pour l'A320neo, le Leap-1B pour le Boeing 737 MAX et le Leap-1C pour le Comac C919. Boeing B737-800BCF (5 mai) Boeing will open two 737-800BCF conversion lines with COOPESA in Costa Rica. Boeing forecasts 1,500 freighter conversions will be needed over the next 20 years. 1,080 will be narrowbody conversions, with nearly 30% of that demand coming from North America and Latin America. Spirit Aerosystems deliveries (5 mai) Spirit delivered components for 269 commercial aircraft in the first quarter, 17% fewer than in 2020. This included 29 B737 fuselages, up from 18 in the first quarter of 2020. Spirit is increasing 737 Max production rates in line with Boeing's objective of 31 aircraft per month in 2022. Spirit also increased B767 deliveries to 10 shipsets. Other commercial programmes declined; B787 shipments fell to 14 from 40 in 2020 and Airbus A350 shipments to 12, down from 26. Safran and Pyroalliance (4 mai) Safran Electrical & Power and Pyroalliance will develop a fire-protection system for aircraft electric propulsion systems. They intend to introduce technology that could protect against the threat of an electric arc. Their goal is to have it ready for commercial use in 2023. France's DGAC is providing 50% of the undisclosed budget under the government's Recovery Plan. 2 Airbus Helicopters Flightlab (4 mai) Airbus is introducing autonomous features to its helicopter Flightlab through a project codenamed Vertex. The objectives include simplifying mission preparation and management, reducing helicopter pilot workload, and increasing safety. Technologies to be explored include vision based sensors and algorithms for situational awareness and obstacle detection; fly-bywire for enhanced auto-pilot; and an advanced human-machine-interface in the form of a touchscreen and head worn display for inflight monitoring and control. Airbus Helicopters (30 avril) In the first quarter orders fell by 26 percent to 40 net orders, compared with 54 in 2020. Deliveries reduced by eight to 39 helicopters. The total order backlog dropped 5 percent, to 664 helicopters. EBIT increased 17 percent to $75 million due to increased service revenues and reductions in program and research and development spending.

  • Thales invests in Canadian startup, AI Redefined (AIR)

    3 octobre 2022

    Thales invests in Canadian startup, AI Redefined (AIR)

    Thales and AIR have signed an agreement to extend their human-machine teaming collaboration, which will contribute to better and more informed decision-making.

Toutes les nouvelles